•    Le terme restructuration des entreprises a fait l'objet de mon mémoire dont le thème est la communication interne dans les entreprises en restructuration. Suite à la restructuration des entreprises nigériennes, notamment le secteur des télécommunications, je me suis intéressé par le phénomène. Ce secteur qui peut permettre la réalisation du désenclavement et du développement économique et social de notre cher pays le Niger a été négligé. Le mot restructuration est récent (1957), c'est une opération par laquelle un ensemble organisé voit sa structure organisationnelle remaniée en vue d'atteindre une nouvelle configuration. Au plan économique et social, la Direction Emploi de la Commission Européenne considère que les restructurations peuvent se concevoir à plusieurs niveaux (Bowman 1993):

    - Au niveau intersectoriel, les restructurations portent sur le deversement des emplois entre grands secteurs (agriculture, industries, services), des millions d'emplois ayant été créés dans le secteur des services, et détruits dans les secteurs manufacturiers et agricoles. Il s'agit de processus de grande amplitude qui prennent du temps et peuvent s'accompagner de risques pour la cohésion sociale au sens large.

    - Au niveau intra sectoriel, où les mouvements sont beaucoup plus nombreux, les restructurations résultent des évolutions à l'intérieur de chaque secteur ou qui en modifient les contours. Il s'agit de restructurations qui sont le fruit d'amélioration technologiques et d'une tendance à l'augmentation de la valeur ajoutée des produits et qui ont de fortes implications en termes de qualification, déqualification ou requalification, des travailleurs touchés par ce type de restructuration.

    - Au niveau des entreprises, la restructuration fait partie intégrante de la stratégie des firmes, nationale ou internationale, et de leur intégration sur le segment de marché qui les concerne. Ce type de restructuration résulte d'une réaction ou d'une anticipation par les firmes dont la résultante en termes de volume d'emploi au niveau de l'entreprise est parfois négative, lorsque la réorganisation de la production ou l'externalisation entraine des réductions d'effectifs sur site ou une fermeture. Ces types de restructuration doivent être étudier par les dirigeants, surtout les pays en voie de dévloppement car les conséquences de la restructuration sont presque toujours négatives.

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires